degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

mercredi 15 mai 2013

LA GABARDINE : UNE ETOFFE A REDECOUVRIR

Européen c'est le moins que l'on puisse dire pour ce tissu classique, éternel,  présent depuis des décennies dans les défilés dé mode été comme hiver, saisons après saisons...
De l'espagnol gabardina sorte de justeaucorps, mélange entre  le gaban de l'arabe qaba= paletot et de tabardina ou tabardo= ample manteau. Dans la langue française , le mot tabart désigne également au Moyen Age  un  large vêtement du dessus.
Depuis l'origine le mot gabardine a conserver le même sens; celui d'un vêtement de protection.  On retrouve le même sens en allemand avec le terme wallevart= pèlerinage et manteau pour les pélerins soit pélerine.
En anglais nous avons gaberdine ou gauvardine  une sorte de large et long manteau ressemblant à un caftan généralement porté par les pélerins, les mendiants.
Au Maroc, au XIIe siècle on afflubla les juifs d'une gabardine, large manteau de couleur bleue. 
Aujourd'hui on trouve des gabardine en coton, en laine,  ou en mélange avec des fibres chimiques; mais le mot est utilisé par métonymie  le tissu mais aussi le vêtement imperméable coupé dans ce tissu.

QUELQUES REPERES POUR VOUS Y RETROUVER
Le tissu est reconnaissable à se tenue ferme,  à ses nombreuses et fines côtes  obliques qui rythment la surface sur l'endroit. Selon la grosseur du fil, le relief sera plus ou moins prononcé, mais toujours plus marqué  sur une des deux faces.

les côtes et les sillons rythment régulièrement la surface de cette gabardine de coton

 Il s'agit d'un dérivé de l'armure sergé : le croisé.  Le nombre de fils en chaîne est deux fois plus important que le nombre de fils en trame. Les côtes et les sillons sont de même valeurs même
Vous distinguerez aisément sur une belle gabardine  un endroit et un envers. Sur l'endroit les côtes parallèles , fines, nettes, saillantes et nombreuses  séparées les unes des autres par des sillons, montent de la gauche vers la droite. Sur l'envers elles sont moins nettes, le relief est moins important. C'est un bon moyen pour ne pas vous tromper.
La gabardine n'est pas un tissu naturellement déperlant ; des apprêts sont souvent nécessaire pour que le tissu devienne imperméable.  Autrefois  les gabardines étaient "imperméabilisées" avec des produits  spécifiques chez les teinturiers.  Maintenant  on trouvent dans le commerce des bombes pour imperméabiliser les tissus, ou le cuir, sans avoir besoin de passer par le pressing.
Mais si le tissage est  serré, il peut être efficace pour vous protéger des petites pluies 

GABARDINE DE LAINE OU DE COTON? 
On note que le tissu vint avant le vêtement et ce fut donc un lainage. La gabardine de laine est brillante et souple, mais attention, elle a tendance à se lustrer  au repassage. Ce n'est pas un tissu laineux, les fils utilisés ne sont pas poilus et même si vous ne supportez pas la laine à même la peau, un pantalon en gabardine sera tout à fait supportable. Tissu robuste mais dans les meilleurs qualités. Délaissez celui qui se froisse trop vite sans avoir la force de reprendre sa forme initiale, la laine pour vous donner satisfaction doit être "tonique" c'est à dire qu'enfermée dans votre main, elle profite de l'ouverture pour sortir comme un pantin de sa boite, comme si elle était montée sur ressort, c'est l'incidence de la frisure du poil de mouton. Moi j'aime ces tissus percutants, vivants, et à la fois solides. Le tissage doit être serré, faute de quoi attendez vous à quelques désagréments  comme  des déformations intempestives, à une tenue médiocre et à un vêtement qui se froisse très vite.
La gabardine de coton est très solide mais un peu moins souple que la gabardine de laine. Les plus belles qualités sont tissées avec des fils de coton de premier choix, traités afin d'éviter tout rétrécissement et brillants parfois des fils de coton mercerisés  c'est ce procédé qui confère le lustre à la gabardine de coton. Il n'est pas nécessaire d'être expert pour repérer une belle qualité de gabardine de coton ; il suffit  d'un coup d'œil pour s'assurer de la régularité des côtes et des sillons, et de la tenue du tissu en le froissant entre vos mains.


A LA LOUPE
Si vous avez un compte fils c'est le moment de vous en servir.  Infiniment petits sont les flottés et  à l'infini les croisures sont répétées, la vue se perd dans un dédale de pris et de laissés ; joli travail, joli résultat, joli tissu

les deux faces sont très différentes

UNE GAMME DE COULEURS DE PLUS EN PLUS VASTE
Jadis la gabardine était beige, crême, voir bleu ou vert ; aujourd'hui la gamme est sans limite sauf celle de la mode. On note une continuation : les gabardines sont des tissus généralement uni, car l'impression sur des surfaces reliéfée est délicate.

A CHAQUE QUALITE SA DESTINATION
Legère, elle à tendance à se froisser aisément et doit être doublée pour plus de tenue..Elle est adaptée à des formes amples, des chemises à manches longues, des pantalons. La gamme de couleurs est la plus large.
Poids moyen  parfait pour les costumes, tailleurs, vestes près du corps, assez structuré. Le nombre de fils au centimètre carré doit être important, la texture s'en  ressent : fermeté, tenue. Eviter les modèles avec des pinces ou des plis.
Poids '"lourd"  idéal pour les vêtements de protection dit gabardine, imperméable ou manteau demi saison. Un jodphur en gabardine c'est merveilleux. Ce sont alors des vêtements aux coupes plutôt classiques car fait pour durer, quasi inusables.

PRECAUTIONS D'ENTRETIEN
Sachez que repasser un tissu en gabardine est périlleux. Sur l'endroit vous risquez d'applatir le relief et de lustrer le tissu. Donc un fer tiède avec de la souplesse dans le mouvement  ; je préconise surtout pour les pièces importantes  doublées,   un passage  chez un teinturier de temps en temps. Le pressing n'est pas le repassage, le résultat est plus spétaculaire, il rénove l'aspect de votre vêtement. Le repassage comme son nom l'indique a pour principe de faire glisser sur le tissu  dans un sens puis dans l'autre , c'est à dire de repasser.  Le fer à repasser est  lourd et chauffé afin d'écraser les coutures et les plis , ce qui est adapté pour les cotons. Pour un lainage la vapeur du principe du pressing est plus indiqué. Un bon professionnel, c'est à dire un véritable teinturier prolonge la vie du vêtement.

POURQUOI J'AIME LA GABARDINE
On imagine tout connaître de ce tissu, d'avoir fait le tour de ce vêtement classique, d'une lecture si évidente qu'elle lasse ! Mais la réalité est toute autre.  La gabardine mérite une relecture.  Trop simple la gabardine? Non c'est un tissu qu'il faut redécouvrir. C'est une démarche qui réclame un peu de curiosité et quelques recherches. Pour votre information, nous en avons en stock chez De Gilles 

UN TRESOR CELEBRE MAIS OUBLIE
Visuellement la gabardine est une étoffe dynamique, c'est un plaisir de contempler ces diagonales qui rythment la surface de cette étoffe et puis c'est tellement réconfortant de pouvoir compter sur sa solidité, sa robustesse, il rivalise à ce niveau avec le jean.
Ces côtes  sont la colonne vertébrale de votre vêtement, une relation de confiance va lors s'établir entre vous et votre vêtement. Avec ce tissu une bonne coupe est essentielle, car vous le conserverez longtemps ce vêtement, un peu comme une veste en tweed, vous ferez ensemble un bout de chemin. Le tissu se tient bien, s'il est de qualité ; il ne se froissera pas facilement si le tissage est bien serré ; si vous ajoutez un traitement déperlant vous pourrez traverser les averses en toute confiance.

GABARDINE CHEZ LAROUSSE
Le mot est passé dans la langue française courante et on dit facilement "je prends ma gabardine" au lieu je prends mon manteau ou mon imper. Il faut dire qu'avant l'arrivée des tissus synthétiques, les gabardines étaient "imperméabilisée" et réimperméabilisée à chaque nettoyage par les teinturiers.
On trouve cette définition du mot gabardine dans le Larousse universel éd.1949 " long manteau à manches, imperméabilisé".

LA GABARDINE SE PORTE  BIEN
Après cette approche plutôt ludique, vous porterez un autre regard sur votre gabardine, jamais plus votre imper sera banal, impersonnel,
Moi je l'ai redécouvert ma vieille amie, mon ancienne gabardine reléguée au fond de mon dressing, désormais, je la porte le plus souvent possible, avec bonheur. Ce plaisir du beau travail, du beau tissu j'ai eu envie de le partager avec vous. 

CHANGER VOUS, OSEZ LA GABARDINE
 Les vêtements sportswear en gabardine  songez y. Le pantalon en gabardine de coton ou de laine c'est vraiment chouette, confortable, fonctionnel. Mais attention c'est un tissu qui ne supporte pas la médiocrité, ni dans la matière ni dans la coupe ni dans les finitions.
"Si nous voulons trotter à pieds à cheval ou gravir la montagne(...) ce n'est pas à vous couturiers que nous avons affaire, mais à des spécialistes que vous dédaignez, des techniciens de la gabardine imperméable, de la bande molletière, de la bottine à ski, de la culotte de Saumur" Colette in les quatre saisons.

PASSAGE DE RELAIS
Et voilà  j'espère vous avoir transmis ma passion pour cette étoffe historique et qui a toujours sa place dans une garde robe contemporaine . Maintenant à vous de jouer et  bonne couture!

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire