degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

dimanche 30 mars 2014

N°2 LA POPELINE : UNE ETYMOLOGIE INDECISE

UNE ETYMOLOGIE INDECISE
Au XIVe siècle, on trouve concomitamment en Italie, en Angleterre, dans les Provinces unies des Pays Bas et en Avignon, une toile tout soie, laine et soie ou encore tout laine caractérisée par de fines côtes transversales.  
 A qui attribuer la paternité de cette étoffe qui selon les pays et les époques se nomme popresh de Poperinghe,  papepline, pape lin, poplin et pour finir popeline ? 
Voici la version la plus communément admise :  
Au XIVeme siècle dans le comtat Venaissin et plus particulièrement en Avignon où le pape Clément  transféra le Saint Siège, on fabrique une étoffe en soie. Cette période bénéfique pour le commerce de la ville dura preque un siècle. Entre 1309  et 1409, neuf papes se succèderont en Avignon. 


La magnificence de la cape laisse augurer de la garde robe papale.

Subsistent du passage de la papauté en ces lieux le magnifique Palais des Papes, les souvenirs des fastes de la cour et un tissu de soie.




Les artisans italiens qui avaient suivi le Pape Clément vont partager leur savoir faire avec les artisans locaux. Les nouveaux venus savent travailler la soie et, sans doute grâce à eux, la région va connaître un essor économique en développant la sériciculture. Les plantations de mûriers et les élevages de vers à soie se multiplieront, rendant plus accessible le commerce de la soie.

En Avignon, on produit alors un tissu chaîne en soie, trame en fleuret (fil de soie plus grossier),  à l'usage exclusif du Pape et de sa cour. Le luxe dans lequel vivait la cour papale n'avait rien à envier au luxe des cours princières de l'époque.  




Le plus étonnant dans cette hypothèse c'est que ce tissu fut commercialisé in situ puis à l'étranger, sans pour autant porter un nom particulier. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas encore fait mention du mot qui nous intéresse : papeline. 

 Le terme papeline désignant un tissu originaire d'Avignon est mentionné pour la première fois dans le dictionnaire de  Furetière au  XVIIe siècle.  
Cela pourrait signifier que les artisans qui destinaient cette étoffe au marché  local durent élargir leur clientèle et c'est vers l'étranger qu'ils se tournèrent. Le tissu de soie fabriqué en Avignon  fut donc vendu dans les pays voisins mais il demeure encore inconnu en France.  
 Le nom aurait été attribué par les clients italiens ou  anglais désirant  différencier les tissus importés entre eux.  Pourquoi ne pas souligner sa provenance avec un petit nom amical : papalina se traduisant par calotte en français "sorte de petit bonnet rond couvrant le sommet de la tête". (Insigne de dignité ecclésiastique, elle est violette pour les évêques, rouge pour les cardinaux, blanche pour le pape). in Larousse Universel.

Suite à une erreur de traduction le mot papalina fut adopté en lieu et place de Pape, qui fut traduit en anglais par pope qui donna poplin. Pape ou calotte, nous restons dans le domaine ecclésiastique…
Clément V un pape français.

Le succès à l'export permit le développement commercial sur le marché intérieur. Les français se ré-approprièrent alors le nom.  
Au XIXe siècle une autre étymologie est avancée:  

D'après le dictionnaire Littré "la papeline tire son nom de celui du Pape Lin parce qu'elle se fabriquait à Avignon, qui était terre papale." Cet ouvrage date du XIXe siècle. 

Autre version proposée, moins courante mais non dénuée de sens  :
Poperinghe, ville flamande, très proche de la frontière française,  fut, dès le XIe siècle, renommée pour ses étoffes de laine qui se vendaient dans toute l'Europe. Si le dras de Poperinghe jouit d'une belle renommée, la production de Poperinghe est diversifiée.  On  y trouve notamment une toile de laine et soie, dont la surface était rythmée par de fines côtes transversales.  
 Cependant, d'un pays à l'autre, un même tissu porte un nom différent. Ainsi en français, on parle de dras de Poperinghe alors qu'un flamand il s'agit du popresh de Poperinghe ; en italien, il devient panni di poperinghe et en anglais poplin...

Les  possibilités sont infinies, plus je cherche l'origine du mot , plus je trouve


Si l'on accepte cette hypothèse, le mot popeline ne serait donc pas un emprunt à l'italien  papale ou une association entre pape et Lin, mais une altération de  Poperinghe ou de popresh (drap en flamand).
 , 
La ville flamande de Poperinge se situe non loin de la mer du nord et à proximité de la frontière française. Sur la carte en rouge


Je vous le concède, et je vous avais prévenu, ce mot si simple a une étymologie très complexe. Rien n'est joué, rien n'est définitif même après plusieurs siècles. 

La seconde version accrédite le fait que la popeline soit une production européenne,  façonnées au cours de ses voyages,  chaque pays y mettant sa patte. Comme Rome, la popeline ne s'est pas faite en un jour, peu s'en faut!.

A SUIVRE LA POPELINE UN ENJEU ECONOMIQUE

samedi 29 mars 2014

N°1 LA POPELINE : UN TISSU EUROPEEN


UNE HISTOIRE POLITICO-ECONOMICO-RELIGIEUSE

LA POPELINE QU'EST CE QUE C'EST?
Papeline, popeline, irish poplin ou broadcloth, quelque soit son nom et sa composition, il s'agit d'une toile caractérisée par de fines côtes perpendiculaires aux lisières.
"Il notait dans sa mémoire des dates, des couleurs, des noms d’étoffes, de localités, de couturiers. 

"Qu'est ce que c'est, de la popeline? demandait-il à brûle-pourpoint
-de la popeline? C'est une étoffe de soie et laie, sèche, tu sais qui ne colle pas..."
Colette in La fin de Cheri.


L'aspect cannelé résulte de la contexture spécifique de ce tissu. Les files de trame sont plus gros et deux fois moins nombreux que les fils de chaîne. Compte tenu de cette armure particulière, je vous conseille d'utiliser le tissu dans le bon sens, c'est à dire sens de la chaîne, (lisières perpendiculaires au sol.)
Si vous coupez votre vêtement à contre sens pour éventuellement économiser un métrage de tissu, vous aurez des déconvenues, les manches "en tire bouchon" les coutures en vrille....Le respect des regles de base vous assurera un résultat satisfaisant.
Vous trouverez aisément de la popeline soit tout coton ou coton et polyester, unie, rayée et même imprimée.
Sa souplesse, sa robustesse, la simplicité de son entretien sont les qualités qui guident sa destinée :   fabrication de chemises, chemisiers, robes légères et vêtements d'enfants.


L'EUROPE SUR LES FONTS BAPTISMAUX
L'Italie, la France, les Flandres et la Grande Bretagne se sont penchés sur le berceau de la popeline, participant tous à leur manière au succès commercial de cette étoffe.


  
Popeline de coton, particulièrement adaptée à la fabrication des chemises 


Dans l'univers textile, la popeline n'est pas une exception. C'est un tissu qui perdure depuis le XIe siècle, tout en ayant changé de nom et de composition un grand nombre de fois.  Un point demeure, le "fil conducteur" commun  à toutes ces popelines quelque soit les époques : une surface rythmée par de fines côtes horizontales. Aujourd'hui, si l'image de la popeline est celle d'un produit insipide, basique, solide, classique, jamais démodé mais jamais à la mode, en résumé sans histoire. 
Je vous invite dans ce nouveau post à découvrir ce qui se cache derrière cette apparente banalité.

A SUIVRE UNE ETYMOLOGIE INDECISE