degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

lundi 31 août 2015

LE QIVIUT : UNE TOISON D'OR AU DELÀ DU CERCLE POLAIRE


LE DUVET DU BŒUF MUSQUE :
Le Qiviut est sans nul doute la fibre de tous les excès. La plus fine, la plus légère, la plus douce, la plus chaude, la plus rare et, hélas ! la plus chère. Vérification faite, plus chère que le shatush, plus chère que la laine de vigogne.
Avec un pull, un tour de cou, des mitaines et une écharpe en qiviut le froid ? Moi jamais ! C'est le meilleur des remèdes naturels pour affronter l'hiver polaire. Malheureusement, le prix de vente est si élevé que les autochtones ne peuvent s'offrir ces produits de luxe. Leur commercialisation est un quasi monopole au Groenland et en Alaska. Les articles sont destinés à une clientèle étrangère via l'exportation et aux quelques visiteurs de passage dont je fus.

UNE PRODUCTION CONFIDENTIELLE
Cette laine, obtenue avec le duvet du bœuf musqué, est un véritable trésor. Aujourd'hui, on parle de l'or noir qui se trouve en grande quantité dans le sous-sol du Groenland et au large des côtes. Les forages ont commencé et des plateformes pétrolières verront probablement le jour dans les années qui viennent dans la baie de Disko, mais bien peu de monde s'intéresse au qiviut. Dans une certaine mesure, je suis dubitative. D'un côté, je me réjouis plutôt de ce désintérêt commercial pour des raisons très simples : si l'on devait accroître la production pour répondre à une demande plus importante, les fermes d'élevage se multiplieraient et les bêtes seraient domestiquées malgré l'instauration de quotas ; les animaux vivant à l'état sauvage seraient abattus non pas pour leur viande mais pour leur fourrure et les troupeaux seraient alors rapidement décimés par des trafiquants. De plus, afin de baisser le coût de revient, le qiviut serait mélangé avec des fibres moins chères. Il se trouve déjà dans les rayons de la petite boutique de Sisimiut des articles en qiviut et soie et qiviut et mérinos.
D'un autre côté, je suis incline à me résoudre à ces mélanges afin que cette matière merveilleuse puisse être vendue à un tarif moins prohibitif.

LE SUCCES PEUT ENTRAÎNER DES EXCES
Mais je ne suis pas d'accord pour galvauder un tel trésor ! Rien ne me fera dire qu'un mélange polyester/qiviut ou bambou/qiviut  puisse voir le jour. Le pourcentage infime de qiviut ferait grimper les ventes de polyester, insufflant à une fibre chimique un pouvoir illusoire, celui de doper les qualités des fibres naturelles.

A CONSOMMER AVEC MODERATION POUR VOTRE PORTE MONNAIE
Le prix des produits finis sont très très élevés alors, si l'envie vous prend de travailler le qiviut, je vous suggère une solution moins onéreuse et plus ludique :  acheter des pelotes de laine et tricoter votre bonnet pour l'hiver prochain. Une pelote semble suffisante pour un tour de cou, des mitaines ou un bonnet.


Le choix s'avère difficile mais quelle joie d'atteindre le but que l'on s'était fixé : trouver le qiviut 
 A SUIVRE

samedi 29 août 2015

A LA RECHERCHE DE LA TOISON D'OR POLAIRE


Si en Août c'est l'été à Pond Inlet, Sisimiut ou Paris, pour les inuits (de Inuk qui signifie  homme, genre humain en inuktitut et en groenlandais), c'est un été magnifique : ciel bleu, mer calme, herbe tendre et une température au delà de 5°. Le froid est une notion toute relative et une sensation très personnelle. Alors que j'ai  quitté Paris et ses 35° pour moi les 6° c'est bon quoique tout juste ; je supporte un pull et une parka  sans problème. La transition est brutale : 4h30 Paris/ Kangerlussuaq et un dépaysement total.
Mais peu m'importe la température extérieure, je bous déjà d'impatience, à l'idée de découvrir une nouvelle fibre textile, et cette pensée me réchauffe.
A plusieurs reprises, j'ai  eu l'occasion de lire des articles qui décrivaient une fibre merveilleuse, une fibre convoitée par les grands noms du luxe, une fibre qui fait fantasmer ceux qui la connaissent mais qui n'en possèdent pas, mais une fibre méconnue du grand public. Alors, l'idée d'aller à sa rencontre me titillait depuis longtemps.

A SUIVRE 

jeudi 27 août 2015

CARNET DE VOYAGE AU KALAALLIT NUNAAT (Groenland)

L'OCEAN ARCTIQUE : UN MYTHE, UN REVE
Et me voilà  en ce mois d'août 2015 embarquée sur un navire qui vogue sur l'océan arctique. Quelle belle histoire, quelle aventure ! L'étymologie du mot est déjà un voyage. Du grec Arktos qui signifie ours, mais pas polaire pas celui que j'espère entrevoir, non. C'est une référence à la constellation de la petite ourse qui abrite l'étoile polaire.

Soleil de minuit sur la baie de Baffin, sans trucage

 DIRECTION LE NORD


Pourquoi tous ces vêtements chauds dans la valise pour ces vacances d'été, on dirait que je vais au Pôle Nord ! J'ai tant de fois entendu cette phrase, un peu comme un reproche, mais cette fois-ci, c'était vrai, enfin presque, à quelques encablures près ! Bonnet, chapka, anorak (mot d'origine inuit qui signifie vent), gants, sous-chaussettes en soie, bottes en caoutchouc dans ma valise... Une liste bien banale somme toute, juste de quoi ne pas perdre le nord, résister au froid, affronter le vent, marcher sur la banquise et débarquer sur la terre en Zodiac...

REVOIR LES IDEES RECUES : QU'ELLE ETAIT VERTE LA VALLEE
Mais voilà ! C'est aussi l'été au-delà du cercle polaire.

On ne verra peut être jamais d'orangers sur le sol irlandais, mais sur le sol groenlandais il y a de jolies fleurs
 Les fleurs, le soleil, le ciel bleu et l'herbe tendre...



 Ce n'est pas l'image que je me faisais des paysages groenlandais. La petite maison dans la prairie c'était une autre histoire et pourtant…



LE GROENLAND OU L'ILE MOUSTIQUE
D'abord, il faut savoir que le Groenland (le pays vert) est une île, mais si ! Ouvrez votre Atlas, celui que l'on vous a sûrement offert à l'occasion d'un anniversaire et sur les pages duquel vous avez tant rêvé ou pour, les plus jeunes, plus évident, tapez sur google "Groenland".

L'été, certains îlots groenlandais deviennent le paradis des moustiques. Il faut savoir que les produits anti moustiques dont nous disposons en Europe n'ont aucun effet sur ces insectes. Même aspergés, les vêtements semblent attirer ces petits voraces.
Seule la moustiquaire de tête peut nous sauver la face, le reste du corps étant couvert comme vous pouvez le constater sur cette photo. Il faut viser entre les lunettes et le tour de cou, et "banzaï", ils y parviennent.

Un conseil : emportez avec vous une petite fiole de Tégarome oh combien précieuse et efficace contre les démangeaisons.

L'absence de vent, une température estivale, du soleil, des petites fleurs et des touristes ! Le festin s'annonce


De l'eau stagnante, de la chaleur, pas de vent et quelques fleurs, l'habitat parfait pour les moustiques.

Les touristes, rares mais proies faciles, doivent se transformer en apiculteurs pour échapper aux piqûres.

LE COTON DE L 'ARCTIQUE
Un  champ de linaigrette au-delà du cercle polaire. Le terrain tourbé est propice au développement de cette plante. Jadis, les inuits utilisaient cette masse cotonneuse pour fabriquer les mèches des lampes à huile (de phoque ou de baleine)

DE LA POLAIRE AU NUNAVUT !


Le hasard ? Peut-être ou pas, mais avouez que se retrouver au bout du monde dans le seul magasin de Pond Inlet au Nuvavut et trouver de  la fourrure polaire entre des sachets de narval surgelé que l'on mange ici comme du chewingum, et des flacons de sirop d'érable (nous sommes au nord du Canada), cela tient presque de la plaisanterie. Je ne m'attendais à tout mais pas à cela. Un grand et beau rayon de tissus ! Je me suis retrouvée un peu comme à la maison, enfin comme chez De Gilles, entre les fermetures à glissières, les bobines de fils, la doublure et les lainages. Pour un peu je faisais une vente... Une pré-rentrée en somme.

A SUIVRE : A LA RECHERCHE DE LA TOISON D'OR


lundi 10 août 2015

DEMAIN LE GROENLAND...

Je ne sais pas si je rapporterais beaucoup  d'étoffes de cette vaste étendue glacée, mais j'espère trouver un peu de laine du quiviut (bœuf musqué). Chaude, légère et sans doute plus rare  et plus chère encore que le pachmina, le vrai cela va s'en dire. Quoi qu'il en soit, je reste à l'affut du moindre morceau de tissu   ou tricot made in Groenland. Je vous promet un joli post pour cette rentrée un peu courte pour De Gilles mais très importante pour moi. Ma dernière rentrée avant la retraite! On se revoit le 1 septembre