degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

jeudi 30 juin 2016

BATACLAN : UNE ETYMOLOGIE ETONNANTE


Bataclan 1783 : mot de formation onomatopéique, exprimant le bruit d'objets qui tombent, qu'on déplace. D'abord pataclan : bruit d'un corps qui tombe, encore très répandu dans le parler picard, devenu bataclan sous l'influence du verbe battre.
in dictionnaire étymologique de la langue française de
O. Bloch -W. von Wartburg

La locution "et tout le bataclan" signifie et "tout le reste" de manière péjorative (et tout le bordel)
In Le Robert. Dictionnaire histoire de la langue française.




Pourquoi le nom de BATACLAN pour la salle de spectacle du boulevard Voltaire?
BA-TA-CLAN titre d'une chinoiserie musicale de J. Offenbach. Première représentation en 1855.

                                             

La salle du Bataclan située boulevard Voltaire dans le 11eme arrondissement de Paris fut ouverte en 1864. C'était alors tout à la fois un café, un théâtre et une salle de bal avec un thème à la mode : les chinoiseries. Et c'est tout naturellement qu'elle fut baptisée du nom de l'opérette très  populaire de l'époque  : BA-TA-CLAN. En supprimant les tirets c'est  devenu BATACLAN




.

mardi 28 juin 2016

GENEALOGIE TEXTILE

A LA RENCONTRE DES TISSUS
Comment comprendre, reconnaître, différencier les étoffes? Tenter de reconstituer leur filiation et ébaucher ce que seront le futurs matières c'est un exercice de haute voltige à la fois passionnant car les indices fourmillent, et frustrant car la quête s'avère infinie. Mais avant tout, le but de ce post est de  vous  inciter à découvrir le vrai visage des étoffes. Vous constaterez ensuite avec  délice copmbien une  conversation autour d'une ziberline ou d'un Zenana  peu devenir passionnante et animée. Et puis si un éditeur venait à lire ces quelques lignes, il pourrait être séduit par l' idée d'en faire un livre.

LA BATAILLE DES MOTS
Battons nous pour conserver un souffle de personnalité aux étoffes qui nous entourent, nous protègent, nous parent tout au long de notre vie. L'idée est simple,  il suffit de donner un nom à chacune d'entre elles. Terminer les références, les noms génériques, il est temps pour les étoffes anonymes de se révolter. Leur rendre une identité c'est leur permettre de retrouver leur personnalité. C'est également un moyen de sauvegarder le patrimoine  mondial textile.

UNE RECETTE POUR LE MOINS COMPLEXE
Le nom des tissus résultent d'un savant dosage  avec une part de mystère, de poésie, de créativité, de  tradition le tout assaisonné avec un soupçon  de sciences et  zeste de hasard.

UNE FAMILLE NOMBREUSE
 En découvrant un à un les tissus, tour à tour communs ou rares, classiques ou modernes, naturels ou chimiques, concrets ou abstraits vous serez  aussi amenés à rêver, à voyager à travers les continents et l'histoire. Il est temps de se mettre aux commandes d'une machine à remonter le temps et à explorer le futur.

UNE GENEALOGIE REDECOUVERTE
Pour de multiples raisons suivre le chemin de la vie d'un tissu à travers les siècles est un parcours semé d'embûches. Les grandes catégories textiles  ont subi depuis la préhistoire de nombreuses modifications, ponctuées par des mariages, des divorces, des unions libres, des naissances, des décès, et même des manipulations génétiques rendues possible grâce aux progrès scientifiques.

" Les dénominations ne sont que passagères, la plus légère modification apportée au tissu suffit pour lui faire donner un autre nom" in Traité théorique et pratique de l'impression sur tissu  J. Personnaz Ed V. Masson

DES ETOFFES FANTOMES
Il est des étoffes dont seul le nom nous est transmis, souvent par l'intermédiaire de la littérature, mais de traces tangibles point, ainsi en est il des "pailes ou de l'auqueton".

UNE LECTURE DIFFICILE
Jadis le tissu avait une lecture évidente et la matière dont il était constitué ne prêtait pas à  confusion. Chacun considérant comme une vérité première que le gazar était en soie, le drap d'Ebeuf en laine. A présent le contenant demeure mais le contenu n'est parfois qu'une imitation

DES FAUX SEMBLANTS
D'autres tissus ne sont plus que de vague imitation de ce qui fit leur renommée, comme le brocard.  Jadis tissé avec les matières les plus riches comme le fil de soie, d'or et d'argent. Aujourd'hui il a perdu de sa superbe, c'est une étoffe "à la manière de" fabriqué avec des matériaux plus ordinaires.

GENEALOGIE TEXTILE


Comment comprendre, reconnaître, différencier les étoffes? Tenter de reconstituer leur filiation et ébaucher ce que seront le futurs membres de cette grande famille est une vaste mais excitante entreprise. J'aimerais à travers un ouvrage  plus complet que ce post vous faire partager le délice d'une conversation autour d'une ziberline ou d'un Zenana. En attendant de trouver l'éditeur qui sera séduit par cette idée,  il faudra vous contenter de ces quelques lignes.

Battons nous pour conserver un souffle de personnalité aux étoffes qui nous entourent, nous protègent, nous parent tout au long de notre vie. Comment faire? Il suffit de donner un nom à chacune d'entre elles. Terminer les références, les noms génériques, il est temps pour les étoffes anonymes de se révolter. Leur rendre une identité c'est leur permettre de retrouver leur personnalité. C'est également un moyen de sauvegarder le patrimoine  mondial textile.
Le nom des tissus résultent d'un savant dosage entre du mystère, de  la poésie, de la créativité, de la tradition, avec un peu de  sciences et quelque fois du hasard.

 En découvrant un à un les tissus, tour à tour communs ou rares, classiques ou modernes, naturels ou chimiques, concrets ou abstraits vous serez  aussi amenés à rêver, à voyager à travers les continents et l'histoire. Il est temps de se mettre aux commandes d'une machine à remonter le temps et à explorer le futur.

Pour de multiples raisons suivre le chemin de la vie d'un tissu à travers les siècles est un parcours semé d'embûches. Les grandes catégories textiles  ont subi depuis la préhistoire de nombreuses modifications, ponctuées par des mariages, des divorces, des unions libres, des naissances, des décès, et même des manipulations génétiques rendues possible grâce aux progrès scientifiques.

" Les dénominations ne sont que passagères, la plus légère modification apportée au tissu suffit pour lui faire donner un autre nom" in Traité théorique et pratique de l'impression sur tissu  J. Personnaz Ed V. Masson

Il est des étoffes dont seul le nom nous est transmis, souvent par l'intermédiaire de la littérature, mais de traces tangibles point, ainsi en est il des "pailes ou de l'auqueton".

Jadis le tissu avait une lecture évidente et la matière dont il était constitué ne prêtait pas à  confusion. Chacun considérant comme une vérité première que le gazar était en soie, le drap d'Ebeuf en laine. A présent le contenant demeure mais le contenu n'est parfois qu'une imitation

D'autres tissus ne sont plus que de vague imitation de ce qui fit leur renommée, comme le brocard.  Jadis tissé avec les matières les plus riches comme le fil de soie, d'or et d'argent. Aujourd'hui il a perdu de sa superbe, c'est une étoffe "à la manière de" fabriqué avec des matériaux plus ordinaires.

lundi 27 juin 2016

LES ETOFFES BAYADERES SUITE

UNE ETYMOLOGIE SURPRENANTE
Le mot bayadère est d'origine portugaise : de balhar danser.  Cependant  il y a ambiguité avec  le mot baller qui en vieux français exprime aussi  l'idée de bouger, se remuer, se balancer.  Baller vient du bas latin ballarer = danser qui donnera le mot bal=réunion dansante. En poussant un  peu  plus loin on trouve ballein que l'on peur rattacher à une racine indo- européenne que l'on retrouve dans le sanskrit Le mot bayadère a par conséquent de nombreuses correspondances  dans plusieurs langues européennes.
Bajadere en allemand, bayadera en espagnol...

QUEL RAPPORT ENTRE LES DANSEUSES SACREES INDIENNES ET LES PORTUGAIS?
Rappelons nous que l'économie européenne prospéra  grâce à une politique de colonisation. Les portugais(Goa), les hollandais(Madras) et les français (Pondichery, Chandernagor, Mahé...) établirent dès  XVIIeme siècle des comptoirs commerciaux en Indes.
Les portugais présents dans l'ouest de l'Inde découvrirent les Devâdâsi officiellement "servantes de Dieu"  communément appellées "natch" c'est à dire danseuses. Ce mot fut traduit  en portugais de donna  balhaderia.  Après quelques modifications balhaderia se transforma en bayadère forme  adoptée unanimement par les occidentaux.

BAYADERE : UN LUSITANISME
Au XVIIeme siècle le Portugal était devenue une puissance internationale, et portugais était  une langue de communication largement utilisée entre les peuples au même titre que l'anglais aujourd'hui.  
Si les anglicismes sont connus et font partie  dans notre langue, les "lusitanismes" sont présents mais  moins décelables. (Lusitanie= ancienne province romaine devenue le Portugal) Il s'agit de l'emprunt d'un mot en usage dans la langue portugaise transposé dans une autre langue 
Voici quelques lusitanismes : sagouin, roupie, bambou,aniline..ectc

LES BAYADERES  : DANSEUSES ET COURTISANES
Lorsque l'on parle de Bayadères il faut imaginer les  Devadâsi  "esclaves de Dieu" plutôt que des" servantes de Dieu" comme on se plait à dire. Ces jeunes filles étaient vendues aux temples, elles  y venaient rarement de leur plein gré. A la fois courtisanes et danseuses dans les temples hindous, elles recevaient une bonne éducation tout en se perfectionnant dans la danse et le chant. Certaines demeuraient  leur vie durant dans l'enceinte des temples, alors que d'autres parcouraient le pays en dansant et chantant lors des processions .
Devadâsi dans un temple indien



LES DANSEUSES SACREES INDIENNES EN TOURNEE EN EUROPE
En 1838  il y eut une tournée des Devadâsi. C'est ainsi que leur art  fut découvert par les européens . Elles apportaient au public occidental une part du mystère de l'Orient et on les appela désormais les "danseuses bayadères". Pléonasme bien sûr, puisque bayadère est synonyme de danseuse.

Cette troupe donna 28 représentations à  Paris. Parmi les spectateurs, Théophile Gautier et Gerard de Nerval  furent séduits par une de ces danseuses. Tous deux publièrent des articles élogieux dans différents journaux mettant en vedette une  bayadère nommée Anamy.

LAST BUT NOT LEAST : LE  COSTUME DES  BAYADERES EST A L'ORIGINE DES ETOFFES BAYADERES
Les robes  très colorées étaient agrémentées de ceintures de couleurs vives, les bras des danseuses étaient couverts de bracelets, leur cou paré de colliers. Tous ces accessoires formaient des bandes  dont l'effet visuel était  exacerbé par les couleurs franches des tissus

                                                                        
les bijoux forment des bandes horizontales qui rythment les surfaces colorées des robes
Ainsi le tissu bayadère  par la présence de bandes colorées est un rappel du costume des danseuses sacrées indiennes. Notons qu'en matière textile, le terme  bayadere est  employé comme adjectif généralement accolé aux mots tissu, étoffe ou vêtement. 

dimanche 26 juin 2016

LES ETOFFES BAYADERES : UNE INVITATION AU VOYAGE

Les étoffes bayadères  réservent quelques surprises dans leurs bagages. Curieusement je remarque qu'un petit mot  dénué d'importance, trop souvent utilisé à tord  est capable de m' entraîner  dans des univers aussi différents que la culture, la religion, la technique et la politique.
Si vous êtes d'accord allons découvrir le vrai visage d'un tissu bayadère.

N'EST PAS BAYADERE QUI VEUX
Le terme bayadère a aujourd'hui perdu de son prestige,  il est devenu un nom générique au point de désigner des tissus comportant de larges rayures multicolores, oh , hérésie!

Dans l'annonce ci dessous le terme bayadère est usurpé. Il s'agit d'une simple étoffe rayée.

Toiles au Mètre | Tissus Rayés Multicolores Catalan

eshop.toiles-du-soleil.com/fr/toiles-au-metre

Les toiles du soleil sont des toiles bayadères, c'est à dire que le tissu présente des rayures multicolores, dans la tradition du tissage basque et catalan.

Pour les puristes il n'est de véritable tissu bayadère  que celui qui présente une succession de bandes de largeurs variables, de couleurs et de matières diverses, produites par des armures différentes.
Le  décor  en bandes  horizontales (perpendiculaires aux lisières) des tissus bayadère est obtenu par tissage.  C'est l'alternance de ces bandes aux couleurs vives et contrastées et de largeurs différentes qui donne son caractère à ce tissu, qui autrement serait simplement un tissu  barré, biffé ou rayé.

rayures. On dit d'un tissu qu'il est rayé lorsque la chaine est divisée en différentes nuances qui forment les rayures. Ces traits plus ou moins épais sont verticaux, parallèles aux lisières
Il existe des étoffes rayées plus complexes comme l'imberline ou le pékiné  mais c'est une autre histoire.





















bandes. On dit d'un tissu qu'il est biffé ou  à bandes lorsque la trame est divisée en différentes couleurs qui forment des bandes horizontales (perpendiculaire aux lisières)

















A SUIVRE : UNE ETYMOLOGIE SURPRENANTE

samedi 18 juin 2016

EL CORTE INGLES?

Je pense que tous ceux qui sont allés en Espagne connaissent El Corte ingles, mais combien se sont demandé ce que signifie donc ce nom? Bien peu si j'en juge par mon entourage. J'étais la semaine dernière à Bilbao et en passant devant ce grand magasin j'ai demandé à mon amie espagnole si elle savait d'où venait ce nom. Elle m'a répondu que c'était une question qu'elle ne s'était jamais posée, mais qu'elle aimerait bien avoir la réponse.  Je vous livre ici le résultat de mes recherches:

EL Corte Inglés C'était le nom d’une boutique de tailleur fondée en 1890 à Madrid  (angle des  rues Preciados, Carmen et Rompelanzas)
En 1935 Ramon Areces Rodrigues (qui deviendra le propriétaire de la chaîne de magasins El corte Ingles bien plus tard) s’installe comme tailleur dans cette boutique qu’il achète avec l’aide financière de son oncle César Rodriguez. C'est le début d'une magnifique réussite familiale et commerciale.

Mais  quel nom curieux  pour une boutique de tailleur El Corte Inglés? La traduction est  la coupe anglaise. Non pas celle de Wimbledon mais plutôt celle de Savile Row, et là tout devient évident.
Bien vu pour l'enseigne d'une boutique de tailleur qui se voulait haut de gamme. Cette expression définit un style de confection masculine  pratiquée par les tailleurs. La coupe anglaise a des particularités que les tailleurs de Savile Row perpétuent. 
 Il y a la coupe anglaise (Chester Barrie )  élégante et confortable, veste cintrée, deux fentes latérales, épaules  sans trop de rembourrage, la coupe italienne (Brion, Cifonelli) élégante, veste peu cintrée, une fente milieu dos, épaules rembourrées, la coupe made in USA (Brooks Brothers) décontractée, moyennement cintrée, pas de fente, épaules légèrement marquées. Et last but not least la coupe française(Dormeuil), elle résulte d'un mélange de ce qui précède.  

C’est donc une petite boutique de tailleur qui est à l’origine du nom de cette enseigne. Les petits ruisseaux font les grands fleuves!

La curiosité n’est pas un vilain défaut, j’ai encore une réserve de questions insolites non résolues…Et si vous aussi vous avez des questions à résoudre,  n'hésitez pas à me contacter. 


mardi 14 juin 2016

LA ROYALE DE JERSEY UNE GOURMANDISE , UN POINT C'EST TOUT!

De mon court séjour sur  Jersey, île Anglo-Normande, un produit, et un seul a retenu mon attention. Détrompez vous il ne s'agit pas de l'emblématique pull marin, tricoté sur l'île par les femmes restées sur l'île en attendant que leurs maris, leurs frères, leurs fils.. Non pas du tout, d'ailleurs les boutiques ne regorgent pas de tricots home made au point de jersey.. Décevant? Oui sans doute mais peut on reprocher aux habitants d'être passé à autre chose?

Ces vêtements avaient deux buts :  le premier  était de protéger les marins du froid et de l'humidité, le second devait servir de carte d'identité lorsque la mer rejetait sur les côtes les corps des hommes noyés. En effet les motifs décorant les pulls  étaient spécifiques à chaque village.
Mais ça , c'était avant l'ère de l'électronique. Les avancées technologiques ont fait disparaître un grand nombre de systèmes D. Je ne dis pas que l'homme est devenu l'esclave de la machine, mais je ne dis pas non plus le contraire.

Le trésor de l'île c'est désormais  un produit hors norme. Une belle découverte gastronomique  initiée en Europe par Parmentier  Vous avez trouvé? C'est la pomme de terre. Cependant pas n'importe laquelle évidemment, la Royal de Jersey. En France  nous avons la fameuse pomme de terre primeur de l'île de Noirmoutiers largement commercialisée dans de jolies caissettes de bois en ce mois de juin. Au Royaume Uni le top en matière de pomme de terre, c''est  celle qui est cultivée à Jersey sur  les côtils (petites parcelles de terre en pente abrupte surplombant la mer)
Ma recette? Cuire les royales de Jersey à la vapeur et les consommer avec une noisette de beurre d'Echiré et une pincée de paillettes de sel de Maldon, c'est magnifiquement bon!


La particularité de cette sorte de pomme de terre est sa culture qui reste pour le moment très traditionnelle. Un travail encore artisanal réalisé dans les règles de l'art et une récolte très modeste.
Ce légume méritait un titre honorifique, il lui fut accordé :  Royale de Jersey.
La production suffit à peine à satisfaire la demande locale. Les habitants du  Royaume Uni et de l'île de Jersey sont les seuls à pouvoir s'enorgueillir de commercialiser et de consommer ce produit.


 La quasi totalité de la récolte est expédiée au Royaume Uni, une toute petite quantité est consommée sur l'île par les particuliers, les professionnels de la restauration, et quelques touristes!

A la bonne saison, c'est à dire en mai ou juin on en trouve partout ou presque. Elles sont vendues dans des lieux improbables. Stations essence, sur la route, devant les grilles des maisons...en sac de 5 kg ou en sachet de 500 g et parfois au poids dans les quelques magasins d'alimentation. J'en ai acheté dans un petit sacs en papier  déposé sur une table devant  une  petite maison.  J'ai en vain cherchez le vendeur, mais un habitué qui lui aussi venait cherchez sa dose de pomme de terre m'a expliqué qu'il fallait se servir et mettre  la monnaie dans une petite boite , genre tirelire posée près des sachets C'est une autre façon de faire ses courses, mais c'est amusant et surtout on se rend compte qu'il s'agit d'un commerce équitable.
 Même ceux qui ne sont pas agriculteurs officiellement,  possède  un petit lopin de terre et la vente de leur maigre récolte est un moyen de mettre du beurre dans les épinards, enfin  du beurre dans les pommes de terre.



Ce qui différencie cette pomme de terre des autres? Les agriculteurs utilisent
des algues (seaweed) ou Vraic (même origine que le mot varech), très riche en potasse et en phosphate en guise d'engrais. Les algues récoltées le long des côtes sont répandues sur les champs (côtils,) pendant l'hiver, puis la terre est labourée, fin prête  pour  recevoir la plantation des pommes de terre qui à lieu à la fin de la période froide.

Beau voyage et bonne dégustation si vous passez par là.

  


vendredi 3 juin 2016

QU'EST CE QU'ON ATTEND POUR VIVRE EN COULEURS?

Dans le  monde réel rien n'est ni tout blanc ni tout noir, seuls les artistes peuvent l'imaginer et les magnifier
Soulages

Malevich : carré blanc sur fond blanc

Mais nous,  au quotidien pourquoi devrions priver notre garde robe de nuances colorées ? Voir la mode en couleur, voir le monde en couleur, voir la vie en couleur, vivre dans un univers coloré, c'est une vision optimiste. Alors il est  temps de réclamer à nos créateurs de génie de se mettre au travail et de nous concocter des collections Haute Couture hautes en couleurs. Comme ce fut le cas pour Dior dans les années 1970
collection Dior, 1970. Chemise en soie, imprimée au cadre par Sache
UN LANGAGE COLORE POTENTIELLEMENT TRES EXPLICITE
Qu'il soient  positifs ou négatifs, les messages véhiculés par les couleurs sont devenus des évidences. Les couleurs ont un langage, mais chacun d'entre nous y mêle ses souvenirs, c'est ainsi que souvent les couleurs peuvent remplacer les mots, et par ce jeu là  nous exprimons nos sentiments sans le savoir ou sans le vouloir ou justement en connaissance de cause.
L'origine des expressions colorées passées dans le langage populaire demande parfois un décryptage. Voici deux couleurs qui renvoient à des états d'âme.

NOIR C'EST NOIR
 Les grèves, la situation politique, la situation économique, les caprices de la nature, tout cela en effet peut nous faire "broyer du noir"

Une expression passée dans le langage courant mais en connaissez vous la signification?
A l'origine de cette expression il y a les artistes peintres. Au XVIIe siècle  pour obtenir  une matière colorante sombre il fallait broyer les  du charbon de bois carboniser. Travail fastidieux et physique, qui pouvait fatiguer, mais de là à sombrer dans la mélancolie...


Les choses sont vues différents selon les pays par exemple en anglais ce même sentiment est traduit par la couleur bleue et donne l'expression avoir  le blues

LA VISION DE LA COULEUR EST SUBJECTIVE
La couleur. c'est la vie, c'est l'envie, c'est un moyen naturel  de lutter contre la déprime. Alors quitte à faire un effort pour sourire en ce moment, autant qu'il soit visible. Pourquoi céder à la morosité ambiante  et ne pas optimiser l'influence positive de la couleur sur notre quotidien. Oui tout va mieux, malgré les grèves, les intempéries, l'économie en berne, la politique chaotique, tout va bien.. Enfin si la méthode Coué ne parvient pas à vous convaincre, essayez la couleur, vous verrez ça change tout.



Le même produit n'est  il pas plus appétissant en couleur?

VOIR LA VIE EN ROSE
Nous voyons la vie en rose, les anglophones sentent la vie en rose . "Smell the roses"  De la vue à l'odorat, la couleur existe toujours.
Cette expression rendue mondialement célèbre par la chanson d'E. Piaf à peut être une origine religieuse. En effet lors des messes célébrées le 3 ème dimanche  de l'Avant,  l'officiant revêt un vêtement rose, plus clair plus joyeux que l'aube violette  traditionnellement utilisée.




ENGAGEZ VOUS

Ce combat délicieusement coloré va vous guider vers des lendemains qui chantent! C'est vrai, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, mais la couleur elle est indispensable à notre équilibre. Toute en nuance elle fait partie de notre quotidien, et plus encore elle est notre amie, nous avons tous une préférence pour l'une ou l'autre , c'est le reflet de notre sensibilité. Nos souvenirs sont souvent colorés, nos rêves sont en technicolor la couleur est un langage, alors parlons couleurs, lumière, gaité, et bonne humeur.
Enfiler le matin un vêtement haut en couleur vous mettra dans disposition plus positive que si vous vous glissez   dans un tailleur sombre par simple habitude, par facilité. Oui en rose, on vous remarquera plus dans la foule, et alors? Ne nous cachons plus, affirmons nous aussi par la couleur. Pour autant  quelques articles sombres comme la petite robe noire ne sont pas "persona non grata" dans nos vestiaires.
NOUVELLE SAISON NOUVELLE VISION
L'été approche, le soleil perce à travers les nuages, nous allons sortir de ce temps médiocre mi novembre mi mai. Il est venu le moment de sortir notre vestiaire d'été et de ranger celui de l'hiver. Le changement c'est maintenant. Si vous avez l'intention de faire des achats textiles, alors laissez vous tenter  par la couleur, la vrai. Ouvrons nos  armoire, nos dressing, les tiroirs de nos commodes et remplissons les de couleurs.

 















EN NOIR ET BLANC OU EN COULEUR?
QU'ELLE EST LA PLUS SEDUISANTES DES DEUX PHOTOS?














PAROLES, PAROLES, PAROLES

FERMONS LES FENETRES ET LAISSONS LES VOLETS CLOS









LAISSEZ, LAISSEZ  ENTRER LE SOLEIL







                         OU BIEN LA VERSION






Imaginez la foule dans le métro parisien à une heure de pointe. Quelle image vous vient? Des mines tristes, des vêtements sombres..



 Et  qu'adviendrait il si des tailleurs noirs étaient verts, si les chemises étaient jaunes, si les sièges étaient  accueillants ? Le spleen s'évanouirait et la joie marquerait les visages. Un rêve? Oui et alors on  peut toujours essayer!
On en a rêvé? Ikéa l'a fait, en re-décorant une rame de métro à Tokyo 2014! Et personne n'a repris l'idée, quel dommage.

























Si vous aussi partagez cet engouement pour la couleur alors n'hésitez pas en parler autour de vous. J'aimerai que la foule se colore, que les mines se réjouissent, que la couleur envahisse les pages des magazines de mode, les podium, nos armoires et les rames de métro, des poubelles ....

une vision colorée de la collecte des ordures 


Et pour terminer cette farandole de couleurs voici une photo prise près de Bilbao.

Elle est pas belle la vie en couleurs?