degillestissus@free.fr

Messages les plus consultés

profil

profil
mes tissus

dimanche 29 janvier 2017

A LA RECHERCHE DES ARTISANS DES ILES DU PACIFIQUE

"OBJETS INANIMES AVEZ-VOUS DONC UNE AME ?"
A. de Lamartine in "Milly ou la terre natale".
Que notre quotidien serait triste, fade, uniforme sans la présence d'artisans, une catégorie socio/professionnelle trop ignorée dans notre civilisation dominée par la production industrielle. L'artisan, qu'il soit boulanger, électricien, tailleur, nous régale, nous dépanne, nous habille. Il crée une diversité dans notre quotidien, il est témoin de la transmission d'un savoir faire que les machines ne pourront pas toujours égaler.
 Un exemple ? La dentelle de lin Valenciennes n'est plus fabriquée aujourd'hui dans sa forme originale.
Jadis, le lin était filé manuellement dans les caves sombres et humides. Les contraintes techniques, les conditions insalubres rendaient le travail très difficile, mais la finesse du fil obtenu était incomparable. Aucune machine ne peut l'égaler. Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, mais il prouve que la machine n'est pas la panacée. L'artisanat reste une niche permettant à l'homme d'exprimer tout son savoir faire, un potentiel mal exploité dans les pays industrialisés.
L'artisanat c'est l'occasion de mettre un soupçon d'humanité dans notre quotidien. La régularité n'est pas à l'ordre du jour mais qu'importe, la main de l'homme n'est pas une machine il faut lui accepter une marge d'erreur, c'est parfois là ce qui rend les produits artisanaux si attachants. Les japonais ont compris bien mieux que nous la nécessité de protéger les artisans et leur travail. Imitons-les, sans tarder, avant qu'il ne soit trop tard et que disparaissent les passeurs de savoir faire.
L'ARTISANAT POPULAIRE, UNE ACTIVITE INCONTOURNABLE DANS DE NOMBREUX PAYS EMERGENTS
Dans un grand nombre de pays émergents, l'artisanat populaire est libéré de tout carcan administratif et c'est sans doute ce qui lui permet d'exister et de faire vivre une population qui n'aurait pas d'autres moyens de subsistance. Je pars faire un tour, un grand tour dans le Pacifique entre la Nouvelle Zélande et le Japon J'espère vous faire découvrir le travail des artisans locaux.
Suivez-moi à partir du 6 février sur facebook (Catherine Kouliche Goldman)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire